ADV ou Maladie Aleoutienne

Le virus de la maladie aléoutienne est appelé A.D.V. pour Aleutian Disease. Elle est apparue en 1956 dans une visionnière et en 1967 pour la première fois en France. Elle doit son nom au vison de couleur aléoutienne (gris-bleu), qui est porteur d'une anomalie génétique qui le rend plus sensible aux infections (syndrome de Chediak-Higashi).

 

La gravité de la maladie dépend de 2 facteurs : la souche du virus et le génotype de l'animal infecté. Les signes sont frustes et peu spécifiques : soif, perte d'appétit, amaigrissement, diarrhée, déshydratation, une anémie, voire parfois des saignements.

 

L'évolution de la maladie est longue et peut s'étendre sur une année. Durant ce laps de temps, l'animal est contagieux. La maladie se transmet via le sang, les sécrétions (urines, salive, excréments). La transmission peut être directe mais aussi indirecte via les aliments, l'eau, le matériel, les vêtements, etc. Même les insectes piqueurs suceurs comme les puces pourraient servir de vecteurs. Le virus traverse le placenta et peut contaminer les foetus.

 

Le virus est très résistant dans la nature et aux désinfectants (le formol 2% l'inactive).

Le diagnostic peut être fait grâce à une simple prise de sang malheureusement aucun labo ne la pratique en France.

 

Il n'y a ni vaccin, ni traitement. La mort est inéluctable en grande partie par insuffisance rénale. En pratique, les animaux atteints sont isolés et euthanasiés.

 

Le furet peut être porteur sain de la maladie aléoutienne pendant plusieurs années (au moins 2 ans). Le virus est présent dans le sang, les urines et les selles et dans les tissus cellulaires et les organes.

 

Il existe plusieurs ADV et notamment 2 souches de virus. Le FADV (Ferret ADV) qui est à l'origine des souches furets et la souche MADV (Mink ADV) qui est la souche vison. Les souches FADV et MADV sont des souches distinctes et divergentes (nucléotides différents) : 54% à 88-89% d'homologie selon les morceaux d'ADN étudiés. Au sein des différentes souches des virus aléoutiens visons (MADV) le plus virulent est le Utah1 et le moins virulent ADV-G. Toutes les souches de MADV sont mortelles pour le vison aléoutien. Utah1 tue tous les visons, alors que la souche Pullman touche rarement les visons non aléoutiens.

 

Les furets (et peut être les chats, les chiens, les souris) pourraient être des réservoirs potentiels au MADV.

 

L'ADV est présent dans la nature dans le sud Ouest de la France chez le putois, le vison d'Europe, le vison d'Amérique et la fouine mais depuis la compagne de contrôle de population du vison d'Amérique, les résultats récents (2006) ont montré une diminution du nombre d'animaux atteints. Il est probable que toutes les régions de France soient touchées par ce problème et pas uniquement le Sud-Ouest.

 

Source: feulenoir.com - Mis à jour le 28.12.2013